top of page

ACTION BOKASHI, recycler ses biodéchets de cuisine avec élégance et pertinence !

Dernière mise à jour : 15 janv.

ZWEI poursuit ses actions visant à améliorer les choses. Et, lance la vente de systèmes de "compostage" de cuisine par la technique du Bokashi.



Cadre et tour d'horizon :

Alors qu'il est maintenant obligatoire de trier ses biodéchets de cuisine, plusieurs solutions existent en fonction des possibilités et des volontés de chacun.

Si l'on veut échapper à la méthanisation, usines à gaz centralisées qui génèrent du transport, de nouveaux déchets polluants et divers problèmes environnementaux, le tout pour un rendement ridicule, on peut décider de choisir des voies plus vertueuses qui misent sur le retour au sol avec un recyclage à la source. Il y a bien sûr le compostage de jardin, qui nécessite d'en avoir un et de vouloir s'en occuper correctement.

Pour les motivés, notamment en appartement, il y a le lombricompostage, qui demande beaucoup d'attention, mais il y a aussi la fermentation anaérobie par des microorganismes positifs : la technique Bokashi, beaucoup plus facile.



Objectifs de la démarche :

Le but est de proposer des solutions vertueuses de traitement des biodéchets avec :

  • des systèmes matériels et leurs consommables,

  • une dynamique de retour au sol des biodéchets qui soit direct, propre et efficace, par du conseil, de l'acquisition de savoir,

  • le lancement et le suivi de projets pratiques.


Principe de la technique :

Le principe est d'utiliser certains microorganismes (EM : Efficient Micro-organisms) à effet positif sur le vivant pour digérer de façon anaérobie les biodéchets.

En pratique, on dispose régulièrement les biodéchets et des paillettes de bokashi dans le réservoir, on laisse faire et on récupère un jus et un solide, tous deux porteurs de bons microorganismes et utilisables pour de nombreuses applications (voir ci-dessous). Cela ne dégage pas d'odeur, il n'y a pas de bestiole et cela prend peu de temps.



Utilisations, applications :

L'usage principal des biodéchets transformés, que ce soit en solide ou en liquide, est de participer à leur retour au sol en le fertilisant durablement. Le mieux est de l'associer à un compostage ou un lombricompostage qui vont être facilités et améliorés grâce au Bokashi. Cela se traduit par des utilisations :

  • le solide (digestat) pur en incorporation au potager, de la même façon que du compost,

  • en arrosage des plantes avec le liquide dilué (en pleine terre ou en pot),

  • en apport (digestat et liquide) au tas de compost classique pour en faciliter l'évolution.

D'autres usages sont possibles pour le nettoyage des sols et autres surfaces, le traitement de l'eau, le traitement du lisier, etc ... toutes solutions basées sur l'activité des microorganismes bénéfiques.



13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page