Le principal sur la lessive !

Dernière mise à jour : 29 janv.

Pêlemêle ici : lessive industrielle, en copeaux de savon de Marseille, les phosphates, la pollution, les prix, l'efficacité, le green washing !

Le principe de base de "l'industriel capitaliste" est de se poser la question : "tiens, qu'est-ce que je pourrais vendre en masse comme produit que je fabrique facilement ?"

Ensuite, vient : "Comment puis-je capter un maximum de clients en leur racontant que mon produit est meilleur ?"

Reposons-nous la vraie question de notre besoin d'acheter de la lessive, un produit dont la fonction principale est de laver un linge sale ! Avec des fonctions annexes comme : le linge doit sentir bon, la machine à laver doit durer longtemps, le linge doit paraître propre, la santé et l'environnement doivent être respectés, facilité d'utilisation, prix par lessive, etc ...


D'abord, un petit tour d'horizon sur les produits qui lavent le linge : les lessives !


La lessive industrielle : solution grande diffusion en circuit de grande distribution

Elle contient - tout ou partie :

  • des détergents : le principe actif de base

  • des composés alcalins : pour maintenir l'efficacité des détergents

  • des agents complexants : pour augmenter l'efficacité des détergents

  • des produits séquestrants : les anti-redépositions

  • des enzymes qui coupent les molécules organiques en morceaux

  • des agents de blanchiment

  • des azurants optiques qui donnent une plus grande impression de luminosité

  • des conservateurs

  • du parfum

  • du colorant

  • du ballast pour les lessives en poudre

  • de l'eau, des viscosants, des opacifiants, des antimousses

Avantages : Conçues pour être avant tout pratique et efficace, elles remplissent le cahier des charges des besoins du client. En poudre, en pastilles ou liquide, tout est étudié !

Sans phosphates depuis 2007.

Préparation : rien à faire, juste à utiliser.

Inconvénients : les multiples molécules que ces lessives contiennent, sans qu'on sache vraiment lesquelles, ont des effets négatifs aussi bien sur la santé que sur l'environnement. La fabrication en énormes quantités dans des usines chimiques obligent à déployer une logistique lourde, qui génère d'autres problèmes : de santé, d'épuisement des ressources et de pollutions.

Les multinationales sont à la manœuvre avec tout ce qu'on n'aime pas : opacité des finances, paradis fiscaux, concentration des richesses, etc ...


La lessive de cendre ou eau de cendre : solution basique !

  • eau

  • éléments solubles dans l'eau, essentiellement la potasse KOH


Avantages : Simple à fabriquer à condition de disposer de cendres de bois (certains bois sont meilleurs que d'autres), elle ne contient qu'un seul des éléments efficaces (à part l'eau) : l'ion hydroxyde, OH-, ce qui sera, dans de nombreux cas, bien suffisant.

Préparation : faire tremper la cendre tamisée dans l'eau (de pluie, c'est mieux), puis filtrer. (Le résidu solide ira au compost) Vous obtenez un liquide transparent au pH de l'ordre de 12, qui peut prendre une certaine coloration en fonction de la qualité de bois brûlé.

Inconvénients : il faut une cheminée, du bon bois et ne pas craindre la poussière de cendre ni les manipulations régulières. Le lavage n'est pas toujours parfait et le linge devient "raide" et "terne" au fil des lavages.


La lessive de lierre :

  • eau

  • saponosides

Avantages : Simple à fabriquer à condition de disposer de feuilles de lierre, elle ne contient qu'un seul des éléments efficaces (à part l'eau) : la saponine, qui joue le rôle de détergent.

Préparation : faire bouillir les feuilles de lierre propre dans l'eau (de pluie, c'est mieux), puis filtrer. (Le résidu solide ira au compost) Vous obtenez un liquide transparent qui peut prendre une certaine coloration verdâtre.

Inconvénients : outre qu'il faut disposer de lierre, l'efficacité de cette lessive est assez aléatoire en fonction du taux de saponine extrait des feuilles. De plus, la coloration verte peut être gênante, même si elle disparaît pratiquement au rinçage.



Recette aux copeaux de savon de Marseille : la fausse bonne idée qui surfe sur la vague "écolo-bobo"

  • savon à base d'huile d'olive

  • cristaux de soude ou bicarbonate de soude

  • huiles essentielles ou pas

  • eau

Avantages : Simple à fabriquer et satisfaisant pour la bonne conscience

Préparation : faire bouillir et fondre les copeaux dans l'eau (de pluie, c'est mieux). Ajoutez vos petits cristaux de soude et vos gouttes d'huiles essentielles.

Inconvénients : le savon de Marseille est souvent un faux, voir article précédent, et même s'il est "véritable", l'huile d'olive utilisée n'est pas adaptée à laver le linge. On peut parler ici d'abus d'utilisation de l'appellation "savon de Marseille" pour vendre, souvent à des prix élevés, des produits qui répondent uniquement à des critères écologistes ou traditionalistes, sans présenter de qualités.

Se méfier également des versions "saponifié mais non déglycériné" - qui foisonnent un peu partout - qui finissent par boucher vos tuyaux et canalisations (la glycérine a une densité de 1,26 - elle "tombe au fond" et son point de fusion est de 18°C, ça veut dire qu'en dessous elle gèle !)


Lessive ZWEI :

  • savon déglycériné à chaines moléculaires courtes

  • cristaux de soude

  • (percarbonate de sodium pour la version "linge blanc")

  • fragrances sans CMR, sans phtalate, sans allergène ou pas

  • eau

  • gomme de xanthane

Avantages : Simple à utiliser, sans préparation, vraiment efficace et vraiment respectueuse de la santé, de la nature et des ressources.

Préparation : une à deux cuillérées à soupe de lessive-gel directement dans le tambour.

Inconvénients : diffusion confidentielle, locale.




37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout