Savons et cosmétiques : la concurrence

Chacun se lave et prend soin de son hygiène ( ? ) et donc chacun utilise des produits dédiés à cette tâche. Beaucoup se moquent de ce qui se cache derrière et se contentent de tendre le bras dans le rayon et de jeter dans le caddie.

Parmi tous nos nombreux "amis", un grand nombre n'ont jamais passé le pas de notre boutique et évitent consciencieusement le sujet, quitte à ne pas nous soutenir.

Nous nous posons légitimement la question de savoir pourquoi. Et quelle est leur solution dans le panel des offres du marché ?

On devrait trouver la réponse dans une des catégories de concurrents ci-dessous :


l'industriel

Les produits qu'on trouve en grand nombre en rayons dans les super et hypermarchés ou sur Amazon. Et comme c'est le nombre et le prix qui priment, les conditions de fabrication et de conservation orientent vers des procédés et des ingrédients laxistes sur la qualité, la santé et l'environnement. Le budget publicitaire et les marques permettent de vendre en masse à grands renforts de blablas.

le regard Zwei : un mode de fabrication à bas coûts ou à forte publicité, générateur de non sens (produits délétères, fabrication lointaine, transports, énergie, environnement, santé, ...). C'est précisément de ça qu'on ne veut plus.



l'artisanat

Il y a artisanat et artisanat :

- ceux qui visent un marché national ou international sont plutôt des industriels et leurs méthodes tant de fabrication que de communication s'en approchent.

- les savonneries artisanales, sincères et authentiques, qui mettent en avant la qualité et des valeurs fortes (ou pas). Elles se multiplient et tant mieux car il y a de la place !

le regard Zwei : forcément c'est notre vision et notre engagement, donc nous sommes positifs. La concurrence doit être saine et loyale pour que chacun y trouve son compte. Aux clients de faire leur choix.



le fait maison

Il existe sur internet de nombreux tutoriels qui expliquent, vidéos à l'appui, comment fabriquer soi-même son savon, son déodorant et autres.

Des associations et des entreprises (dont Zwei) proposent des ateliers pour y ajouter le côté pratique.

Des entreprises comme Aroma-zone se sont spécialisées dans la fourniture d'ingrédients et de conseils pour ce marché du "DIY" - do it yourself.

le regard Zwei : économiquement intéressant pour celles et ceux qui ont du temps à consacrer à ça. Car c'est vraiment une question de priorités, et si on n'a rien de "mieux" à faire, on peut en plus y prendre un réel plaisir.

Mais gare à bien tirer les bénéfices sans se planter : "à vos risques et périls" (c'est pas pro !)



le marché noir

Comme partout et de tous temps, il y a celles et ceux qui trichent et qui veulent empocher sans se soumettre aux règles de la société. C'est le marché noir ! Et donc, certains, sous couvert de prix bas ou d'échanges sous le manteau, se tournent vers des "savonnières au black" ... Doit-on parler de qualité, de garantie ou de sécurité ? Non, on est ici dans l'approximation totale.


le regard Zwei : Alors, non seulement c'est illégal, mais aussi c'est déloyal, vis à vis de ceux qui, déclarés et honnêtes, paient et se battent pour être dans la légalité afin de garantir une qualité sincère. Et, le manque à gagner est bien réel.

Par V. Vizu — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=11559826


Alors, ils sont où ? On se le demande ...

15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout